Faut-il assurer son chien ?

Devenir propriétaire légal d’un chien représente un gros engagement. Vous êtes désormais responsable des dégâts que votre chien subira ou causera. Vous vous demandez surement si assurer votre chien en vaut la peine. Un organisme d’assurance pour chien peut-il couvrir toutes vos dépenses, nous vous disons tout ce que vous devez savoir.

Assurance pour chien : une option ?

À l’exemple de son maître, le chien est exposé aux imprévus de la vie. Il a donc besoin d’un suivi médical. Ce qui peut représenter un sacré budget. Il existe des compagnies qui offrent des services d’assurance pour chien et chat. Souscrire à une mutuelle santé pour votre compagnon à poil vous permettra de recevoir un remboursement partiel ou intégral des soins de santé de votre animal. C’est la principale raison pour laquelle plus de 50 % des propriétaires souscrivent à une assurance pour chien. Malgré leur caractère facultatif, les organismes d’assurance permettent aux propriétaires de chien de faire de grosses épargnes.

Votre chien a un molosse ? Alors, la loi vous impose une souscription à une assurance d’obligation civile. En effet, votre chien pourrait par exemple mordre ou tuer quelqu’un. Assurer votre chien de chasse vous met à l’abri de toute responsabilité civile si un incident survient. Toutefois, vous serez pointé du doigt pour les dégâts matériels et physiques causés par votre boule de poil.

Assurance pour chien : ce qu’il faut savoir

Le but principal des organismes d’assurance est de faciliter la prise en charge de la santé médicale de votre quadrupède. Sur le plan psychologique, l’assurance chien soulage le maître des soucis financiers et lui apporte de la sérénité. Voici quelques conseils qui vous aideront à profiter de ces bienfaits.

Avant de vous lancer, optez pour une couverture ayant des options supplémentaires. Les avantages varient selon les organismes. Néanmoins, sélectionnez la franchise et le pourcentage de remboursement pour les dépenses que vous aurez effectuées. La franchise représente la somme que vous êtes tenu de verser à l’assurance afin de recevoir un capital. Il existe des assurances qui proposent jusqu’à 100 % de réduction. Un autre élément à considérer est l’âge, la race, le poids, la taille, la fragilité de la santé de votre compagnon. Utilisez un comparateur en ligne pour trouver l’assurance chien la moins chère.

Vous avez choisi votre organisme d’assurance ? Votre toutou est malade ? Voici quelques conseils. En vous rendant chez le vétérinaire, emportez la feuille de soin que l’assurance vous a remise. Remettez-la au vétérinaire afin qu’il la remplisse. Après avoir réglé la facture, faites parvenir la feuille à l’organisme. Vous recevrez un virement selon la franchise et le pourcentage de remboursement. Le remboursement inclut les vaccins, les prix des médicaments, les stérilisations, le rasage des poils, les soins de confort et les dépenses engendrées par les obsèques de votre compagnon, etc.

Assurer son chien : quel est l’âge limite ?

Les compagnies d’assurance établissent des restrictions en ce qui concerne l’âge de l’animal. Certaines rejettent les chiens très jeunes ou d’un âge avancé. Toutefois, la majorité accepte d’assurance les chiens ayant entre 3 et 8 ans, car à cet âge ils sont encore solides. Vous projetez assurer votre chien de plus de 8 ans ? Sachez que votre requête sera rejetée par plusieurs organismes. Pas de panique ! Il existe des compagnies qui se feront un plaisir d’assurer votre toutou. Mais l’idéal c’est d’assurer votre animal le plus tôt possible.